Au jardin professionnel, autonomie et permaculture

Bienvenue au jardin professionnel du Hameau des Buis!

Nous somme deux maraîchers en lancement, habitant et travaillant au sein du Hameau sur une parcelle d’un demi hectare, autrefois plantée de vigne.

Au cœur de notre motivation, l’autonomie alimentaire aussi complète que possible du hameau et de la cantine bio de l’école, mais aussi la reconnexion à l’essentiel, travailler avec la terre pour en tirer notre nourriture, dans le respect de la nature qui nous entoure, et en essayant un maximum de respect pour les chenilles et limaces qui viennent manger ce qu’on tente de produire !

Notre  maraîchage est aussi envisagé comme un espace de lien entre tous les habitants du village, au travers de leur implication dans les travaux et cultures, et en visant à créer un lieu agréable et beau, où chacun peut passer pour aider, pour nous acheter quelques légumes pour le repas, ou encore s’inspirer et se former…

La permaculture incline à construire des systèmes faits de zones imbriquées, diversifiées et complémentaires, afin d’augmenter naturellement la fertilité et la résilience de l’ensemble.

Le cœur de notre système est un maraîchage en agroforesterie.

En arrivant sur le terrain, en 2006, les premiers habitants du Hameau des Buis se sont attelés au plus urgent : planter des arbres !

Partant d’une vigne qu’ils ont amendée, épierrée, nettoyée etc., ils ont établi un verger de 50 arbres sur 4500m2. Puis, ils ont planté de la luzerne pour amender, aérer les sols et nourrir les chèvres.

Arrivant dans ce verger en 2013, deux jardiniers ont commencé à créer des buttes de culture au milieu des arbres, ce qui fait déjà déjà 2 strates imbriquées capables de produire fruits et légumes, sur la même surface mais avec différents rythmes et saisons.

l'utilisation du BRF (bois raméal fragmenté) permet d'optimiser l'arrosage
les buttes en début de saison

Dès le début, voulant être capable de produire leurs plants et de poursuivre autant que possible la saison de culture, ils ont aussi monté une serre sur une terrasse disponible à coté du verger.

cette serre de 200 m2 permet de produire nos propres plants à partir du semis des graines issues du jardin
la serre permet de produire des plants et des légumes primeurs

Elle a vu depuis naître en son sein une mini-serre d’hiver, logée au coeur de la grande, et qui bénéficie donc d’une double isolation du froid… des manguiers, citronniers, avocatiers et quelques autres variétés tropicales ou gélives y passent l’hiver.

Pour viser à l’autonomie la plus complète, nous essayons de « refermer les boucles » : utiliser au maximum des flux de matières ou énergies produits localement. Notre principale source d’amendement, de fertilisants pour les sols très pauvres de notre plateau calcaire ardéchois, est donc le fumier qui nous vient des chèvres de la Ferme du Brin de Buis, disponible sur le terrain même du hameau.

Quant à l’eau, rare et précieuse sur ce plateau karstique, elle provient de la récupération des eaux de pluies collectées et stockées dans un bassin de plus de 450m3, dont la réalisation a été permise par une opération de financement participatif sur la plateforme Bluebees et le mécénat grâce au Fonds Christophe Mayaud

Le bassin de récupération des eaux de pluie